100 Logo

HISTORIQUE

hero

10 faits historiques qui ont façonné BDO

Nombre de faits, d’histoires et de souvenirs témoignent de la façon dont le cabinet que nous connaissons aujourd’hui a été façonné. Pour l’instant, nous nous pencherons sur le parcours des deux grands fondateurs de BDO : le colonel James Dunwoody à compter de 1921 et Geoffrey Ward à compter de 1951. 

1. Les origines

En mars 1911, la famille Dunwoody quitte Belfast en Irlande du Nord pour s’établir à Winnipeg. L’aîné de la famille, James Dunwoody, obtient son diplôme en comptabilité agréée en 1914. À son retour de la Première Guerre mondiale, le colonel Dunwoody renoue avec sa passion pour la comptabilité et fonde Dunwoody & Co. en 1921. Ce petit cabinet comptable est devenu le grand cabinet d’experts-comptables que nous connaissons aujourd’hui. 

Tout au long de ses années d’activité et même après, Dunwoody a toujours eu une vision précise de ce qu’il entendait faire du cabinet : 

dunwoody.jpg

« En rétrospective, il y a quelque chose d’agréablement limpide et de juste dans l’idée de se battre pour ses convictions. »

– Colonel James Dunwoody, mai 1972  

2. Du soutien offert aux étudiants dès le premier jour 

James Dunwoody obtient son diplôme en comptabilité agréée en 1914 et donne des cours du soir à des étudiants en comptabilité à l’Université du Manitoba pendant deux ans. De même, Geoffrey Ward donne lui aussi des cours dans le domaine des affaires à l’Université de Toronto très tôt dans sa carrière, pendant les années 1950.  

Les principaux fondateurs du cabinet qui deviendra BDO Canada avaient compris la valeur du soutien offert aux étudiants, pratique maintenue au cours des 100 dernières années.  

Habituellement, nous embauchons plus de 850 diplômés, étudiants coop et stagiaires au cours d'une année 

3. Notre premier client

Au début de 1921, James Dunwoody ouvre un bureau à titre de comptable agréé, soutenu uniquement par un commis comptable et une secrétaire. Son seul client de l’époque était le président de la Ruddy-Koester Co. Ltd. (filiale d’E.L., Ruddy Co. Ltd. de Toronto), George T. Koester. 

Aujourd'hui, BDO compte parmi ses clients plus de 65 000 entreprises et 85 000 particuliers de tout le Canada. 

person person person person person person person person person person person person
4. Expansion à l’échelle du Canada

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, James Dunwoody est le seul colonel de la Marine canadienne. Son travail consiste à mettre en place un système moderne de comptabilité et de contrôle financier pour les bases navales de tout le pays. Ce principe consistant à se déplacer d’un océan à l’autre pour partager ses connaissances entre les régions est depuis devenu un incontournable. Au Canada, plus de 140 bureaux entretiennent une étroite collaboration et travaillent en équipe. 

Dunwoody raconte :  

« Mon travail m’a poussé à me rendre dans les principales bases navales du Canada. Sur chaque base navale, je m’efforcerais de choisir un jeune officier de marine qui, dans sa vie civile, avait acquis une certaine expérience en comptabilité. Je lui expliquais le nouveau système, lui laissais la documentation nécessaire et maintenais le contact avec lui par correspondance et lors de visites occasionnelles. Le système et le plan étaient bien établis, alors à la fin de mon mandat de six mois, je n’avais aucun doute quant à la réussite du projet. »

parliament
5. Réorientation de notre expansion

Au début des années 1940, James Dunwoody et sa famille déménagent à Toronto, où un nouveau bureau est ouvert. À mesure que le cabinet prend de l’expansion, des associés et d’autres employés sont embauchés. Après 1943, l’entreprise poursuit sa croissance et le bureau de Toronto est désigné comme siège social. Les premiers associés de Toronto de J.M. Dunwoody & Co. sont W.E. (Bill) Butler, W. V. (Bill) Curran, et C. Bruce Magee.  

Geoffrey Ward lance son entreprise en 1951, aussi à Toronto. Après qu’elle se soit développée aux quatre coins de l’Ontario, il fusionne avec Dunwoody & Co. en 1992.  

Au cours des dernières années, nous avons établi une solide présence numérique et adopté très tôt des ententes de travail à distance. Nous sommes donc présents partout, d’un océan à l’autre.

6. Leadership façonné par des principes commerciaux et militaires 

À l’instar du colonel James Dunwoody, le Winnipegois Geoffrey Ward est issu du milieu militaire : il a servi comme lieutenant pendant la Deuxième Guerre mondiale. En outre, il détient lui aussi le titre de comptable agréé.  

Dunwoody a mentionné ce qui suit dans son article de 1936, The soldier and the businessman :  

poppy

« Le leadership dans les domaines militaire ou commercial exige les mêmes qualités d’organisation, de compétence, de courage,d’ imagination, d’ingéniosité et de connaissance de la nature humaine. Dans les deux cas, la demande dépassera toujours l’offre. »

7. Favoriser le réseautage professionnel

À la fin de 1991, Geoffrey Ward entreprend une fusion avec Dunwoody & Co. pour former BDO Dunwoody Ward Mallette. Les comités derrière cette fusion proviennent de partout au pays. À la date de la fusion, les deux entreprises exercent leurs activités en Ontario, au Québec, au Manitoba, en Alberta et en Colombie-Britannique.  

Le cabinet national est dirigé par un Comité national de direction qui se compose de représentants de divers cabinets membres chargés d’administrer la convention de société.

8. Fusion de Ward et Dunwoody

Tout au long de sa carrière, Geoffrey Ward est rédacteur-réviseur pour de nombreux magazines et publications comptables. Il fait également des présentations dans le cadre de conférences organisées par des instituts canadiens et ontariens sur des sujets liés à la gestion jusqu’aux années 1980. Il adore faire profiter les collectivités canadiennes de ses vastes connaissances professionnelles.  

BDO continue de favoriser un certain nombre de partenariats et de relations avec diverses associations sectorielles afin d’accroître sa présence au Canada et à l’échelle mondiale.

old logo
expansion img
9. Transformation de BDO au Canada

En 1951, Geoffrey Ward fonde et dirige Ward Mallette. En 1992, la société fusionne avec Dunwoody & Co., fondée et dirigée par James Dunwoody.  

Avant la fusion, Ward Mallette prend de l’expansion en Ontario. À l’époque, on dit qu’il s’agit du plus grand cabinet comptable créé au Canada depuis la Deuxième Guerre mondiale. Le cabinet a par ailleurs une forte présence au sein de la profession. G.H. Ward & Partners devient le représentant canadien de Seidman & Seidman (États-Unis) et, peu de temps après, le membre canadien du cabinet mondial.  

En 1980, le nom du cabinet mondial change pour Binder, Dijker Otte & Co. (les noms de famille qui composent l’acronyme BDO). En 1988, le nom devient Binder. Après cela, chaque pays du réseau décide d’ajouter l’acronyme BDO au nom du cabinet local. Plus tard, le cabinet devient BDO Dunwoody, avant de prendre le nom que nous connaissons aujourd’hui, BDO Canada s.r.l./S.E.N.C.R.L./LLP. 

10. Expansion à l’échelle internationale 

Très tôt, le cabinet reconnaît qu’il est souhaitable de conclure des contrats à l’échelle internationale. Premièrement, cela permet de servir les clients qui souhaitent étendre leurs activités au-delà des frontières canadiennes. Deuxièmement, il y a la possibilité que des travaux internationaux mènent à des recommandations de clients au Canada.  

En 1971, notre première entente internationale est conclue avec le cabinet britannique Josolyne Layton-Bennett. En 1972, nous concluons notre deuxième accord international avec la société américaine Lester Witte & Co.  

Le réseau mondial de BDO couvre désormais 160+ pays et emploie 90 000 personnes dans 1 600 bureaux.

gif
bdo-100-23feb21-count...
Références :  

The Colonel : Some Reminiscences
de James M. Dunwoody (1972)

The soldier and the businessman
de James M. Dunwoody (article publié dans l’infolettre mensuelle du Canadian Credit Institute, 1936)  

Geoffrey Herbert Ward & Ward, Mallette – A History
de D.K. McNair (1998)

Ham Nav
100 Logo
Main BG

10 faits historiques qui ont façonné BDO

Nombre de faits, d’histoires et de souvenirs témoignent de la façon dont le cabinet que nous connaissons aujourd’hui a été façonné. Pour l’instant, nous nous pencherons sur le parcours des deux grands fondateurs de BDO : le colonel James Dunwoody à compter de 1921 et Geoffrey Ward à compter de 1951. 

1. Les origines

En mars 1911, la famille Dunwoody quitte Belfast en Irlande du Nord pour s’établir à Winnipeg. L’aîné de la famille, James Dunwoody, obtient son diplôme en comptabilité agréée en 1914. À son retour de la Première Guerre mondiale, le colonel Dunwoody renoue avec sa passion pour la comptabilité et fonde Dunwoody & Co. en 1921. Ce petit cabinet comptable est devenu le grand cabinet d’experts-comptables que nous connaissons aujourd’hui. 

Tout au long de ses années d’activité et même après, Dunwoody a toujours eu une vision précise de ce qu’il entendait faire du cabinet : 

dunwoody.jpg

“Even in retrospect, there is something refreshingly clear and right about fighting for something you believe in.”

– Col. James Dunwoody, May 1972

2. Du soutien offert aux étudiants dès le premier jour 

James Dunwoody obtient son diplôme en comptabilité agréée en 1914 et donne des cours du soir à des étudiants en comptabilité à l’Université du Manitoba pendant deux ans. De même, Geoffrey Ward donne lui aussi des cours dans le domaine des affaires à l’Université de Toronto très tôt dans sa carrière, pendant les années 1950.  

Les principaux fondateurs du cabinet qui deviendra BDO Canada avaient compris la valeur du soutien offert aux étudiants, pratique maintenue au cours des 100 dernières années.  

Habituellement, nous embauchons plus de 850 diplômés, étudiants coop et stagiaires au cours d'une année 

3. Notre premier client

Au début de 1921, James Dunwoody ouvre un bureau à titre de comptable agréé, soutenu uniquement par un commis comptable et une secrétaire. Son seul client de l’époque était le président de la Ruddy-Koester Co. Ltd. (filiale d’E.L., Ruddy Co. Ltd. de Toronto), George T. Koester. 

Aujourd'hui, BDO compte parmi ses clients plus de 65 000 entreprises et 85 000 particuliers de tout le Canada. 

person person person person person person person person person person person person
4. Expansion à l’échelle du Canada

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, James Dunwoody est le seul colonel de la Marine canadienne. Son travail consiste à mettre en place un système moderne de comptabilité et de contrôle financier pour les bases navales de tout le pays. Ce principe consistant à se déplacer d’un océan à l’autre pour partager ses connaissances entre les régions est depuis devenu un incontournable. Au Canada, plus de 140 bureaux entretiennent une étroite collaboration et travaillent en équipe. 

Dunwoody raconte :  

« Mon travail m’a poussé à me rendre dans les principales bases navales du Canada. Sur chaque base navale, je m’efforcerais de choisir un jeune officier de marine qui, dans sa vie civile, avait acquis une certaine expérience en comptabilité. Je lui expliquais le nouveau système, lui laissais la documentation nécessaire et maintenais le contact avec lui par correspondance et lors de visites occasionnelles. Le système et le plan étaient bien établis, alors à la fin de mon mandat de six mois, je n’avais aucun doute quant à la réussite du projet. »

parliament
5. Réorientation de notre expansion

Au début des années 1940, James Dunwoody et sa famille déménagent à Toronto, où un nouveau bureau est ouvert. À mesure que le cabinet prend de l’expansion, des associés et d’autres employés sont embauchés. Après 1943, l’entreprise poursuit sa croissance et le bureau de Toronto est désigné comme siège social. Les premiers associés de Toronto de J.M. Dunwoody & Co. sont W.E. (Bill) Butler, W. V. (Bill) Curran, et C. Bruce Magee.  

Geoffrey Ward lance son entreprise en 1951, aussi à Toronto. Après qu’elle se soit développée aux quatre coins de l’Ontario, il fusionne avec Dunwoody & Co. en 1992.  

Au cours des dernières années, nous avons établi une solide présence numérique et adopté très tôt des ententes de travail à distance. Nous sommes donc présents partout, d’un océan à l’autre.

6. Leadership façonné par des principes commerciaux et militaires 

À l’instar du colonel James Dunwoody, le Winnipegois Geoffrey Ward est issu du milieu militaire : il a servi comme lieutenant pendant la Deuxième Guerre mondiale. En outre, il détient lui aussi le titre de comptable agréé.  

Dunwoody a mentionné ce qui suit dans son article de 1936, The soldier and the businessman :  

poppy

« Le leadership dans les domaines militaire ou commercial exige les mêmes qualités d’organisation, de compétence, de courage,d’ imagination, d’ingéniosité et de connaissance de la nature humaine. Dans les deux cas, la demande dépassera toujours l’offre. »

7. Favoriser le réseautage professionnel

À la fin de 1991, Geoffrey Ward entreprend une fusion avec Dunwoody & Co. pour former BDO Dunwoody Ward Mallette. Les comités derrière cette fusion proviennent de partout au pays. À la date de la fusion, les deux entreprises exercent leurs activités en Ontario, au Québec, au Manitoba, en Alberta et en Colombie-Britannique.  

Le cabinet national est dirigé par un Comité national de direction qui se compose de représentants de divers cabinets membres chargés d’administrer la convention de société.

8. Fusion de Ward et Dunwoody

Tout au long de sa carrière, Geoffrey Ward est rédacteur-réviseur pour de nombreux magazines et publications comptables. Il fait également des présentations dans le cadre de conférences organisées par des instituts canadiens et ontariens sur des sujets liés à la gestion jusqu’aux années 1980. Il adore faire profiter les collectivités canadiennes de ses vastes connaissances professionnelles.  

BDO continue de favoriser un certain nombre de partenariats et de relations avec diverses associations sectorielles afin d’accroître sa présence au Canada et à l’échelle mondiale.

old logo
9. Transformation de BDO au Canada

En 1951, Geoffrey Ward fonde et dirige Ward Mallette. En 1992, la société fusionne avec Dunwoody & Co., fondée et dirigée par James Dunwoody.  

Avant la fusion, Ward Mallette prend de l’expansion en Ontario. À l’époque, on dit qu’il s’agit du plus grand cabinet comptable créé au Canada depuis la Deuxième Guerre mondiale. Le cabinet a par ailleurs une forte présence au sein de la profession. G.H. Ward & Partners devient le représentant canadien de Seidman & Seidman (États-Unis) et, peu de temps après, le membre canadien du cabinet mondial.  

En 1980, le nom du cabinet mondial change pour Binder, Dijker Otte & Co. (les noms de famille qui composent l’acronyme BDO). En 1988, le nom devient Binder. Après cela, chaque pays du réseau décide d’ajouter l’acronyme BDO au nom du cabinet local. Plus tard, le cabinet devient BDO Dunwoody, avant de prendre le nom que nous connaissons aujourd’hui, BDO Canada s.r.l./S.E.N.C.R.L./LLP. 

expansion img
10. Expansion à l’échelle internationale 

Très tôt, le cabinet reconnaît qu’il est souhaitable de conclure des contrats à l’échelle internationale. Premièrement, cela permet de servir les clients qui souhaitent étendre leurs activités au-delà des frontières canadiennes. Deuxièmement, il y a la possibilité que des travaux internationaux mènent à des recommandations de clients au Canada.  

En 1971, notre première entente internationale est conclue avec le cabinet britannique Josolyne Layton-Bennett. En 1972, nous concluons notre deuxième accord international avec la société américaine Lester Witte & Co.  

Le réseau mondial de BDO couvre désormais 160+ pays et emploie 90 000 personnes dans 1 600 bureaux.

bdo network gif
bdo network
Références :  

The Colonel : Some Reminiscences
de James M. Dunwoody (1972)

The soldier and the businessman
de James M. Dunwoody (article publié dans l’infolettre mensuelle du Canadian Credit Institute, 1936)  

Geoffrey Herbert Ward & Ward, Mallette – A History
de D.K. McNair (1998)

This publication uses cookies

We use functional and analytical cookies to improve our website. In addition, third parties place tracking cookies to display personalised advertisements on social media. By clicking accept you consent to the placement of these cookies.